Comme recroquevillée dans un repli du temps oublié des hommes, dans un coin de l'histoire ignoré par les médecins urgentistes du rien consumériste - quelque part entre le Moyen Âge japonais et le XXIe siècle globalisé - Catherine Ludeau occupe un espace, une alcôve de paix , où vous vous sentez chez vous sans avoir été invité.

Tel un sublime volcan sous-marin, matériel et tellurique, l'œuvre de Catherine Ludeau explose en silence. La douleur ici n'est pas dans la naissance, mais dans la genèse. Seul un long processus, invisible à l'œil, a pu rendre possible l'émergence de son œuvre si réussie, si simplement belle.

Catherine, en vieille sage laïque qu'elle n'est pas encore, fait naître l'étrange matière qui renferme une finitude évidente, sans appel, où tout se dit, avec le geste pour mot, la quête du cadre. Contempler et se laisser emporter par cette ballade au cœur des jardins de votre âme mystérieuse, apaisée, guérie de qui sait quel douloureux voyage, est un bain dont vous sortez enrichi, reposé, presque neuf.
C'est bien la naissance et la matière qu'elle est: la résine ne peut jamais être totalement apprivoisée, elle détourne l'intention originelle de l'artiste et laisse place à la surprise, celle contenue dans toute œuvre dont l'essentiel reste enfoui dans le ventre du créateur, jusqu'à l'accouchement.

Dès le premier coup d'œil, les toiles de Catherine Ludeau font leur travail d'apaisement, d'émerveillement et nous voulons les avoir près de nous pour puiser chaque jour l'énergie sereine qu'elles délivrent. Peintures du matin pour un réveil en douceur, une transition en douceur entre le monde du sommeil et celui de l'agitation. Des tableaux de pleine lumière dans la chaleur desquels on vient chercher confort et confiance. Peintures en clair-obscur qui invitent à la méditation.

Sous l'air de Yoko Tsuno*, Catherine cache involontairement les clés de son trésor, qu'on ne veut d'ailleurs pas connaître pour ne rien changer.
Dans son univers raffiné, il semble que le temps s'est arrêté, nous vivons en apesanteur. Le voyageur que nous sommes là rencontre un miroir révélateur qui évoque la réintégration des contraires, le yin et le yang, tous réunis, l'équilibre de l'univers, résine sans vernis.

- Nicolas Lepeu

Biographie

Catherine Ludeau est née à Paris, diplômée de la Duperré School of Applied Arts, elle s'installe à New York en 1978, et travaille comme illustratrice pour la presse et l'édition.

De retour en France en 1981, elle poursuit son parcours artistique à travers l'aquarelle et la prise de sang. 1999 est le début de la peinture à l'huile. À partir de 2000 et pendant 4 ans,

Elle transmettra ses connaissances en donnant des cours de dessin, de peinture et d'aquarelle. Les premières peintures à la résine sont apparues en 2011.

©AnnaMarchlewska8260.jpg

Photo © Anna Marchlewska.

Expositions personnelles

2022 Icône, Nordic Art Agency, Malmö

2022 Petits formats Galerie Hors Champs, commissariat Hannibal Volkoff, Paris janvier

2021 Microcosme/Fusion Metal, Bar LMDW 11 rue Tiquetonne 75002 Paris

2021 Une archeologie du silence, Galerie Hors Champs, commissariat Hannibal Volkoff Paris

2021 Terres et terres, Galerie Terrain Vagh, commissariat Véronique Grange-Spahis Paris
2020 Spot lights, Nordic Art Agency, Malmö (rescheduled 2022-Covid)
2020 Absorption, Galerie Hors Champs, commissariat Hannibal Volkoff Paris

2019 De cette écorce que revêt le temps, Galerie Hors Champs, commissariat Hannibal Volkoff Paris
2018 Étoiles et toiles , Gallery ARt'gone Street argone the Metz - Mai / Juin

2018 Fusion Lumière, Galerie Couteron rue Guénégaud, Paris  - Mars

2017 Origines , Galerie Jean Paul Gossin avenue de Messine, Paris - Decembre

2015 Mondial des Puces , Galerie Koutouzi St Ouen - Septembre / Octobre

2015 Ciel Ether , Galerie 21, rue Dauphine, Paris - Mai / Juin

2014 Éphémère , Galerie104 Kleber, Paris - Decembre

         Recherche d'esprit, Fine Arts Museum / Dachu Gallery, Wuhan, China.

        Mondes parallèles, Gallery 1-47, Asnières-sur-Seine.

2013 Microcosmes, Le Dôme du Marais, Paris - Octobre.

2013  Oeuvres récentes, Le Loft Sévigné, Paris.

2001 Oeuvres récentes, Galerie Cathay, Paris

         Couleurs d'horizon, Galerie Yves Halard, Paris - Mai

2000 Au fil des jours, Galerie Techno, Paris

Expositions collectives

2022 Expo Singulart Espace Coworking Colombes 92700

2019 Les Artistes Critic Art , Galerie Boris, Paris

2019 Jaune de mars doré, Galerie Sonia Monti, Paris

2018 Highlighting , Galerie de l'Escale, Levallois - Janvier

        Comparaisons Fair , Grand Palais Paris - Fevrier

2017 Art to go! Art / mar gallery rue Chapon Paris - Juillet

        Grand Prize of the Institute , Institut Bernard Magrez Bordeaux -  Juillet

        Auction in Drouot , -  Octobre

        Comparaisons Fair ,  Grand Palais  Paris -  Fevrier

2016 Plurial abstractions , Espace Art et Liberté , Charenton-le-Pont - Mars / Avril

2015 Contemporary Art Fair Zurich , Kongresshaus Zurich - Octobre

         New Realities Fair , Parc Floral, Paris - Octobre

         Salon d'Automne , Champs Élysées Paris- Octobre

2014 Salon SNBA , Pyramide du Louvre, Paris - Decembre

         Sur Naturel , Gallery 1/47 Asnières-sur-Seine -  Novembre

2013 Contemporary Art Festival , Wuhan Museum of Fine Arts , Chine.

2009 and 2003 GMAC Place de la Bastille, Paris

2003 Collective , Envie d'Art Gallery , Paris

Catherine Ludeau travaille avec une résine époxy teintée dans la masse. Parfois accompagné de peinture à l’huile, ou acrylique. Elle joue avec les contrastes. Le brillant et le mat, le noir et le blanc, la couleur et le noir. Les reflets dans la résine qui s’animent lorsque le spectateur passe devant la toile, sont partie intégrante de ses compositions.

« Il est clair que mon inspiration se trouve d’abord dans la nature, j’ai besoin de donner une dimension mystique et spirituelle à mes tableaux, et c’est toujours ce désir de pureté totale qui m’entraine. »

Catherine s’inspire dans son travail de la philosophie zen qui exprime la sérénité, l’équilibre, le bien-être et la clarté d’esprit. Dans sa démarche, faite d’interrogations métaphysiques, elle utilise le symbole pour une lecture immédiate.

La beauté c’est quoi ? C’est la simplicité, une chose simple dite simplement, c’est la pureté. Et plus c’est pur plus ça dégage de la force.